Un corps est né, on lui a donné le nom de Jérôme Poloczek, le corps change mais le nom reste le même, il a rédigé cette phrase dans un train, elle aurait pu dire qu’il respire et salive et est un animal, comme toi qui as un nom, mais un corps qui n’est jamais le même.
Site de l’auteur : www.popovchka.net.