Jean de la Fontaine les a mis en fables, Louis Pergaud les a utilisés pour écrire des nouvelles (De Goupil à Margot) qui lui valurent le prix Goncourt, Birago Diop les a fait vivre dans ses Contes et lavanes… les animaux, du meilleur ami au pire ennemi de l’homme, ont souvent été un sujet d’inspiration pour les écrivains. Aujourd’hui, Jean-Jacques Marimbert, qui héberge dans le creux de ses vers autant d’animaux que de poèmes figurant dans cet opus : cinquante animaux, présentés par ordre alphabétique, pour cinquante poèmes.

La poésie de ces vers ne donnerait pas toute sa mesure si l’auteur n’avait pas confié une partie de son espace à Étienne Lodého pour y loger de nombreuses illustrations en noir et blanc, épures de l’image comme les poèmes sont épures du texte, ces gravures donnent une force supplémentaire à ces « animots » qui prennent ainsi véritablement corps dans ce recueil.

Extrait
Télécharger un extrait.

L’illustrateur
Étienne Lodého, peintre-graveur, est né à Lisieux en 1953. Il a étudié aux Arts-Appliqués de Sèvres et à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris. Il expose depuis 1975. On peut découvrir son travail sur www.etienne-lodeho.fr.