• Auteur(s): Christian Monginot
  • Péritexte: Encres de Caroline François-Rubino
  • Éditeur: L'Herbe qui tremble
  • Distribution: Autodistribué.
  • Genre: Poésie
  • Format: 14 x 19.5 cm
  • Nombre de pages: 134 pages
  • ISBN: 978-2-918220-53-4
  • Parution: 2017
  • Prix: 14 €
  • Disponibilité: Disponible

« Aller vers le réel ou le fuir. Aller vers lui comme vers l’or de l’existence ou le fuir comme la peste », écrit Christian Monginot. À ses yeux, la langue est le vecteur grâce auquel nous passons du « déluge » à « l’arche de Noé », et dans ce langage existe une parole qui replace l’homme au cœur du réel, du vivant. Cette parole, c’est la poésie, « un des rare moyens d’engendrer de l’humain ».

Une encre de Caroline François-Rubino accompagne chacun des dix-huit poèmes du recueil.

 

Après les soupçons scabreux
De l’enfance,
Les fables monstrueuses et les courses impures
De l’adolescence,
Il te reste à peine un vieux carré d’âme effrangé à tirer
En plein soleil,
Un haillon de brume troué de visions et de fièvres
Qui ne cache plus rien de ce
Qu’une pudeur originelle commandait
De dérober au regard vide
Du dernier dieu