• Sous-titre:
  • Auteur(s): Roland Tixier
  • Éditeur: Les Carnets du dessert de lune / Pleine Lune
  • Genre: Poésie
  • Péritexte:
  • Format: 14 x 20 cm
  • Nombre de pages: 124 pages
  • ISBN: 978-2-930235-86-1
  • Parution: 2008
  • Prix: 16 €
  • Disponibilité: Disponible
  • Distribution: Maison de la poésie d'Amay (B). Générale du livre (F).

Recueil après recueil, explorateur du quotidien, Roland Tixier dresse l’inventaire des choses vues, des petits faits, des émotions intimes saisies sur le vif. Pas à pas, il garde trace, histoire de défier la fuite inexorable du temps. En exergue, deux vers du poète bouddhiste Pang Yun donnent la clef d’une exigence aux antipodes des vanités de salon : « Jour après jour je ne fais rien de rare ; / Mais je m’y tiens tout naturellement. » La démarche rappelle aussi celle de Pérec dont, sans le nommer, Roland Tixier reprend (dans le désordre) une formule révélatrice d’un hasard objectif ou d’une empathie posthume : « trier classer ranger / n’être pas si possible / son propre encombrant. » Comme le note justement Christian Degoutte, dans la préface, Avec le temps, suite de haïku, « dessine un seul poème. » La rue est le pré carré du poète, sans borne ni passage interdit : « Ce qui retient dans ce livre, c’est le pas, c’est comme on trace son chemin… » Cette écriture d’instantanés rappelle parfois ce qu’Yves Martin dit de la poésie telle qu’il la conçoit : des « copeaux » ! Roland Tixier lui aussi rabote à l’extrême, dépouille, jusqu’à la mise à nu du sens, ou bien selon Christian Degoutte, ne se payant pas de mots, il fabrique : « de la petite monnaie de poésie. »