• Sous-titre: Lettre à l’Abbé Pierre
  • Auteur(s): Christophe Leclaire
  • Éditeur: Les Impressions Nouvelles / Bâtons rompus
  • Genre: Essai
  • Péritexte:
  • Format: 14.5 x 21 cm
  • Nombre de pages: 96 pages
  • ISBN: 978-2-87449-177-1
  • Parution: 2013
  • Prix: 9 €
  • Disponibilité: Disponible
  • Distribution: Harmonia Mundi (Belgique et France).

Au-delà du statut indigne dont Martin Hirsch affubla les Compagnons d’Emmaüs, au-delà des turpitudes avérées d’associations sectaires, ce petit livre très documenté nous montre comment la gestion de la misère est devenue pour certains prédateurs un outil de profit, puissant et cynique.

L’auteur s’adresse ici à l’Abbé Pierre, confident de son enfance chrétienne, et à travers lui, à tous les êtres debout et lucides qui refusent la vacuité larmoyante des discours officiels et des actions stériles.

Appelant à un vrai modèle de justice, il analyse en profondeur les mensonges de ces « tirelires déguisées en trousses de secours » : caritatif institutionnel, microfinance, Social Business, Solidarités hypocrites des banquiers, des marques et de certains universitaires, empilement de structures coûteuses et dérisoires, nuées d’associations sans âme, etc.

Dans ce réquisitoire impitoyable contre les dérives de l’humanitaire et du caritatif, Christophe Leclaire, préférant la conscience politique aux tristes alibis de la bonne conscience, nous alerte sur le chaos dans lequel nous entraîne le capitalisme planétaire, avec sa recherche de croissance qui engendre partout la douleur et la déshumanisation.

Il nous invite à repenser les richesses, et non la pauvreté, et rejoint ainsi les soulèvements légitimes des peuples pour leur dignité et leur liberté, afin d’en finir avec nos sociétés aliénées et sous surveillance, où des élites corrompues s’enrichissent de la misère qu’elles produisent en toute impunité, tout en prétendant la combattre.