• Sous-titre:
  • Auteur(s): Olivier Dombret
  • Péritexte:
  • Éditeur: L'Arbre à paroles / P.O.M. Poésie ouverte sur le monde
  • Distribution: Maison de la poésie d’Amay (Belgique et Luxembourg). Librairie Wallonie-Bruxelles (France).
  • Genre: Poésie
  • Format: 13 x 13 cm
  • Nombre de pages: 80 pages
  • ISBN: 978-2-87406-566-8
  • Parution: 2013
  • Prix: 6,50 €
  • Disponibilité: Disponible

Dansent les ombres est un poème composé de quatre chants, retraçant le long chemin séparant les Ténèbres de la Lumière.
À travers la métaphore du jour qui s’écoule, c’est la symbolique de la vie qui s’expose. Ce «chemin de lumière», prenant racine au cœur de la masse informe formée par les ténèbres, sous la froide lumière de la lune, se fortifie à chaque étape, jusqu’au « climax » du jour, baigné par la lumière chaude du soleil. Mais le jour, comme la vie, ne dure qu’un temps. Et, inévitablement, après la réalisation totale du potentiel de lumière et d’énergie, potentiel de « vie », ne peut se produire qu’une régression, et un lent retour aux ténèbres, avant que le jour ne renaisse encore, neuf, en un cycle immuable.

Extrait

La Ville enfle.
La Ville gronde.
La Ville exhale une haleine épaisse.
Sombre.
Lourde.
Et la Voix rauque.

Rauque.
La Voix rauque de la Ville.
Le Chant rauque de la Ville.
Le Corps se remplit.
Et se vide.
Puis se remplit à nouveau.
La Ville respire en chacun de ses enfants.