Extrait

De la prune à la lune
J’aurais bien vécu pour des prunes,
Mais mes pruniers n’en avaient point.
Alors j’ai décroché la lune
Pendue comme une prune au loin.
Quand je revins avec la lune,
J’en fis une tarte à maman :
C’est moins bon que la tarte aux prunes
Et ça jaunit longtemps les dents.
Maintenant que la nuit est brune,
Que nous reste-t-il, sinon rien ?
Le ciel n’aura pas plus de lune
Que de prune n’a le jardin.