• Sous-titre: Les Philosophes et la Mort
  • Auteur(s): Laurence Vanin-Verna
  • Éditeur: Memogrames
  • Distribution: Tondeur (Belgique). SODDIL (France).
  • Genre: Philosophie
  • Format: 10.5 x 14.8 cm
  • ISBN: 978-2-930418-51-6
  • Parution: 2009
  • Prix: 13 €
  • Disponibilité: Disponible

Face à sa finitude, l’homme est désemparé. Il aborde l’existence par la question du « pourquoi ». « Pourquoi m’a-t-on donné la vie si c’est pour la reprendre ? » Il est envahi par la colère, la révolte… puis il cherche un sens à sa mort et pose un au-delà salvateur, un lieu où tout peut continuer autrement… ou encore il envisage une réincarnation ; bref quelque chose qui n’est plus « la fin de la fin ».  Mais quand l’homme se fait philosophe, comment appréhende-t-il cette idée qui sera aussi sa réalité ultime ? Pourquoi craindre de quitter la scène de l’existence ? Et face à la douleur, la souffrance ou le désespoir, comment partir ou rester ? A-t-on le choix ? A défaut de parvenir à l’éternité, l’homme doit repenser sa vie, son projet. Et si certains philosophes se sont interrogés sur la question du suicide, c’est simplement pour déterminer si la vie vaut ou non la peine d’être vécue. La question du sens de l’existence est alors posée. La sagesse permet-elle de trouver les réponses ou remèdes à la crainte de la mort ? Comment retrouver la « joie » de vivre ? Réponse dans cet essai qui aborde de manière optimiste la sagesse de vivre en montrant comment les philosophes de l’Antiquité à nos jours se sont détachés de la peur de la mort pour appréhender l’existence avec sérénité.