• Sous-titre: Les Mots piégés de la politique
  • Auteur(s): Richard Lorent
  • Éditeur: Couleur livres
  • Genre: Politique
  • Format: 15 x 22 cm
  • Nombre de pages: 136 pages
  • ISBN: 978-2-87003-553-5
  • Parution: 2011
  • Prix: 14 €
  • Disponibilité: Disponible
  • Distribution: Nord-Sud (Belgique). Diff. : CED. Dist. : Daudin (France).

Été, automne, hiver 2010 : sidérés et impuissants, les citoyens assistent aux rebondissements communautaires d’une crise politique majeure. Car, les urnes refermées, ils n’ont plus voix au chapitre. Quelque chose s’est fêlé dans notre démocratie. Et ce n’est pas d’aujourd’hui.

Pics électoraux en faveur de l’extrême droite. Taux d’abstention et de nullité électorale de l’ordre du million d’individus lors des scrutins fédéraux. Défiance envers la classe politique, exprimée à la faveur de sondages sur la question. Autant de signes d’une brisure citoyenne. Où affleure la fracture sociale, sans autre moyen de se dire dans le champ politique.

Ces tendances se trouvent alors rangées sous le même étiquetage. L’antipolitisme. Et ses principales déclinaisons : le poujadisme, l’apolitisme et le populisme. L’auteur explore ces concepts flous et découvre leur tendancieuse approximation. Mots au sens invérifié, ils défigurent la plainte sociale quand elle se mue en critique du système politique.

Ce livre montre l’enjeu inaperçu d’une telle défiguration : faire en sorte que le dominé se regarde avec les yeux du dominant.