• Auteur(s): Claude François
  • Éditeur: CFC-Éditions / Lieux de mémoire
  • Genre: Cinéma
  • Péritexte: DVD du film inclus
  • Format: 21 x 16 cm
  • Nombre de pages: 96 pages
  • ISBN: 978-2-87572-074-0
  • Parution: Avril 2022
  • Prix: 21 €
  • Disponibilité: Disponible
  • Distribution: Exhibitions International (Belgique et monde), Belles Lettres (France).

Silencieuses est le titre du dernier film du réalisateur Claude François.  Les Silencieuses est celui de ce livre, un récit en mode story-board et voix off en hommage à cet homme discret qui s’est éteint en décembre 2020.

Son film, Claude François le voyait comme un hommage aux statues qui parsèment la ville, découvertes lorsque petit garçon, il est arrivé à Bruxelles.

Diplômé de la Cambre dans les années 1950, Claude François devient rapidement assistant caméra puis cameraman et assistant réalisateur.
Il sera ensuite réalisateur de films publicitaires et industriels mais c’est avec ses films sur l’art qu’il s’impose dans les années 1980. Durant cette période Claude François est devenu une figure de référence dans le monde des documentaires (Charles et Félicien en 1994 sur Charles Baudelaire et Félicien Rops, le Désordre alphabétique en 2012, le Pavillon des Douze en 2017).

« Au départ, le problème n’était pas de choisir les statues, c’était de savoir comment les aborder, depuis quel point de vue. Je ne voulais pas faire un film scientifique. Donc, avant de choisir les statues, je me suis demandé comment les approcher. Je suis né en Afrique et je suis arrivé en Belgique quand j’avais 5-6 ans. Ces statues ont été une découverte. J’étais un peu ébloui, surpris. Je me suis dit pourquoi ne pas faire un film à la première personne. J’ai fait une série de repérages (car il y a plus ou moins six cents statues à Bruxelles). Ce qui m’a plu c’est de me trouver en face d’un défi. Être face à une statue que tout le monde connaît, des sortes de poncifs du monument, comme la colonne du Congrès, et me demander comment je pouvais encore surprendre le spectateur. »
— Claude François