• Sous-titre:
  • Auteur(s): Nicole CaligarisPierre Le Pillouër
  • Péritexte:
  • Éditeur: L'Arbre à paroles / IF
  • Distribution: Maison de la poésie d’Amay (Belgique et Luxembourg). Librairie Wallonie-Bruxelles (France).
  • Genre: Poésie
  • Format: 12 x 20 cm
  • Nombre de pages: 76 pages
  • ISBN: 978-2-87406-561-3
  • Parution: 2013
  • Prix: 10 €
  • Disponibilité: Disponible

Cette tentative de deux écrivains poussés par la curiosité, par l’espoir de voir quelque chose de surprenant se produire, dit ce qu’est, en tout domaine, une expérience. Il y faut, pour juguler la peur, la conscience et les conditions. Les conditions nous étaient données par la littérature : nous nous sommes avancés à l’intérieur d’une aire de jeu qui nous dispense des réserves, des protections et des inhibitions dont notre être social ne se départit pas sans crainte. La conscience était celle de rechercher, pour nos écritures respectives, des possibilités, des souplesses, des émotions et des libertés nouvelles au contact de l’écriture de l’autre. Le D vient du Duo mais aussi du système pauvre et populaire ou de ce qui est figuré dans cet extrait d’une pièce de Husayn Mansûr Hallâj : Dieu m’a transporté dans la réalité, grâce à un contrat, un pacte et une alliance. Au fond, cette expérience en elle-même est une écriture, parce qu’elle est avant tout une lecture. Cette écriture nous poussait à lire l’autre avec, comme disent en s’éclipsant les serviteurs des Mille et une nuits, « oreille attentive et bon vouloir ». L’oreille attentive du lecteur lui fait écouter ce que lui dit le son ou la composition d’un texte au-delà de ce que lui signifie son sens apparent ; et son bon vouloir est de lire le partenaire sans l’envahir, de le comprendre sans percer son énigme, c’est la beauté de cette écoute que de se laisser mouvoir et émouvoir par le texte de l’autre sans tenter de l’élucider. À cette lecture, le texte est un donné, il n’a pas de pourquoi.