• Sous-titre: L'Autre, ou le jardin oublié
    De la fuite dans les idées
    Alex et Bobby
  • Auteur(s): Elie Pressmann
  • Éditeur: Les Impressions Nouvelles
  • Genre: Théâtre
  • Format: 16 x 24 cm
  • Nombre de pages: 224 pages
  • ISBN: 2-87449-003-2
  • Parution: 2006
  • Prix: 17 €
  • Disponibilité: Disponible
  • Distribution: Harmonia Mundi (Belgique et France).

L’Autre, ou le jardin oublié

Cinq amis d’enfance se retrouvent vingt ans plus tard pour une partie de campagne. Des sentiments secrets vont ressurgir pour les replonger dans le souvenir d’une journée particulière vécue ensemble, dans ce même lieu, avec un sixième personnage aujourd’hui oublié : L’AUTRE.

Ils réinventent alors tout un environnement adapté à leur taille adulte. La topographie du passé, magnifiée par leur imagination, est instantanément multipliée par cinq ou six. Ils vont revivre ainsi dans un décor à cette échelle, le temps d’un éclair ou d’un rêve ou pourquoi pas le temps d’une pièce.

De la fuite dans les idées

Fuyant un prélude d’apocalypse, MAX et FRED se trouvent coincés au pied d’un mur infranchissable. Les voilà donc condamnés à vivre ensemble. Heureusement, dans leur bagage, ils ont beaucoup de papier blanc et une bonbonne d’encre de chine. Malheureusement, ils ont oublié leur rasoir. Heureusement, les années passant et leur barbe poussant, ils se mettent à ressembler étonnamment à leurs cousins germains MARX et FREUD… Un troisième larron, ESTIENNE, violoniste et physicien (qui ressemble furieusement à EINSTEIN) arrive pour jouer à la marelle avec eux et les aide, grâce à ses calculs savants, à franchir le mur. Malheureusement, de l’autre côté.

Alex et Bobby

Deux anciens duettistes, ALEX, chef d’une famille de saltimbanques, femme toujours en quête d’absolu, fils et fille à l’âge de s’envoler du foyer, et BOBBY, dont l’ami Pierre vient d’être diagnostiqué séropositif. L’un s’est reconverti Agent Artistique, l’autre Professeur d’Art Dramatique. La vie ne leur a pas permis de réussir ensemble, mais le théâtre est toujours dans leur cour. Vingt ans après, ils sont sollicités de refaire leur numéro pour un gala de charité.