• Auteur(s): Gilles Sebhan
  • Éditeur: Les Impressions Nouvelles / For intérieur
  • Genre: Récit
  • Format: 14.5 x 21 cm
  • Nombre de pages: 144 pages
  • ISBN: 978-2-87449-215-0
  • Parution: 2014
  • Prix: 13 €
  • Disponibilité: Disponible
  • Distribution: Harmonia Mundi (Belgique et France).

Stéphane Mandelbaum, peintre né en 1961 à Bruxelles, est assassiné à la fin de 1986 par ses complices, après le vol d’un Modigliani. Son corps sera retrouvé, défiguré par l’acide, à demi caché dans un terrain vague de la banlieue de Namur. Le jeune peintre, dessinateur prodige, personnage charismatique et déroutant, laisse une œuvre où s’enchevêtrent les thèmes violents : portraits de nazis ou d’artistes à la vie brève, scènes pornographiques, inscriptions provocantes. Pasolini, Bacon, Rimbaud ou Pierre Goldman, autant de vies violentes qui semblent annoncer la mort tragique du peintre.

Gilles Sebhan a voulu revenir sur les conditions de ce drame et au-delà sur ce qui fait de Stéphane Mandelbaum un artiste à la fois méconnu et exceptionnel, qu’on a pu comparer à Jean-Michel Basquiat mais aussi à certains représentants de l’art brut. Pour ce portrait d’artiste, à la fois récit biographique et analyse picturale, il a rencontré les principaux témoins de sa vie, sa famille, ses amis, ses maîtresses et n’a pas cherché à privilégier une version des faits mais à montrer l’impossible vérité de Stéphane Mandelbaum.