• Sous-titre: Ballades pour passer le temps
  • Auteur(s): Michel Lamart
  • Péritexte:
  • Éditeur: L'Arbre à paroles / Le Buisson ardent
  • Distribution: Maison de la poésie d’Amay (Belgique et Luxembourg). Librairie Wallonie-Bruxelles (France).
  • Genre: Poésie
  • Format: 10 x 13 cm
  • Nombre de pages: 70 pages
  • ISBN: 978-2-87406-531-6
  • Parution: 2011
  • Prix: 5 €
  • Disponibilité: Disponible

Michel Lamart, excellent poète et chroniqueur rémois, nous invite à partager sa vision de l’oeuvre du cher Arthur Rimbaud par des poèmes très courts et jamais touffus. On est loin des longues phrases de Rimbaud où celui-ci concoctait ses bijoux : que de trouvailles et hardiesses ! ont donné d’autres éclats au réel et une autre dimension au langage. À côté du fabuleux «je est un autre» Lamart, parmi tant d’autres qui ont aimé l’auteur des Illuminations, a osé nous proposer ses poèmes. Avec beaucoup de subtilité, ils se réfèrent à certains vers de Rimbaud : «Mer Poème qui / Enivre le poète / Et le berce / D’éclats oniriques / De ciels rougeoyants / Et de brumes violettes / Tandis que sur la flache / Dérade son bateau». D’autres, caractéristiques de la vie du révolté de Charleville, sont mis en évidence, entre autres : «À Babylone / Ivrogne d’entre les ivrognes / Victimes d’orgies / Abracadantesques».

Rio Di Maria

Extrait

Ami des forgerons
Tu marches
Marteau à l’épaule
Et n’hésites pas
À assommer le bourgeois

Qu’eusses-tu fait parmi nous
Agacés de réformes iniques
Dressés en foule pour la République
Contre les Bastilles d’aujourd’hui ?

Canailles : nous en sommes !
Oui ! Plus que jamais !
Marteaux qui sonnent fort
Et les forts devant la faux cillent