• Auteur(s): Fabien Abrassart
  • Péritexte: Préface de Philippe Lekeuche. Peintures de Marie Alloy
  • Éditeur: L'Herbe qui tremble
  • Distribution: Autodistribué.
  • Genre: Poésie
  • Format: 14 x 19.5 cm
  • Nombre de pages: 64 pages
  • ISBN: 978-2-918220-44-2
  • Parution: 2017
  • Prix: 14 €
  • Disponibilité: Disponible

Si je t’oublie a été écrit après un voyage à Jerusalem et à Auschwitz. « Livre dense, à la compacité radicale », écrit Philippe Lekeuche dans sa préface, cet ensemble de poèmes gravite « autour de ce point de non retour dans l’humain » que furent les catastrophes du XXe siècle, « de sorte que l’on ne peut plus faire de la poésie comme autrefois ».

Être humain, cela s’oublie vite, Fabien Abrassart est là pour nous rappeler que nous le sommes toujours, humains, que l’homme n’est jamais loin et qu’il ne faut pas le laisser s’atténuer, s’effacer, disparaître. Le poète l’écrit avec une rage non contenue, par de petites historiettes, et même une « chansonnette » : « Dans le visage un trou d’obus / entre deux tasses de café / qui mène à mort les étrangers / revient toujours la haine au cul ».

Les peintures de Marie Alloy qui accompagnent le livre nous donnent une raison de plus de croire que la mémoire, aussi sombre soit-elle, recèle bien cet humain qui ne nous quitte jamais.