• Sous-titre:
  • Auteur(s): Didier Vrancken
  • Éditeur: Couleur livres / Question de société
  • Genre: Essai
  • Péritexte:
  • Format: 13 x 21 cm
  • Nombre de pages: 104 pages
  • ISBN: 978-2-87003-544-3
  • Parution: 2010
  • Prix: 11 €
  • Disponibilité: Disponible
  • Distribution: Diff. : Adybooks. Dist. : MDS Benelux (Belgique). Diff. : CED. Dist. : Daudin (France).

“Malaise”, “crise d’identité”, “démotivation”, “quête de sens”…
Quand les récits de vie se déclinent de plus en plus en catastrophes ordinaires, quand la zone de vulnérabilité ne cesse de s’étendre, menaçant des couches de la société qui en principe
ne relevaient pas du champ de l’intervention sociale, se pose alors comme une question : le social serait-il devenu barbare, étranger aux conditions qui l’ont vu émerger ?
Si le travail social s’étend de plus en plus, entre dans les quartiers, les familles, les couples et quitte les espaces qui lui étaient traditionnellement réservés à la marge, c’est aussi que le social se banalise.
Paradoxalement, s’il se banalise et gagne du terrain, c’est qu’il ne suffit plus…