• Auteur(s): Edgar Kosma
  • Éditeur: L'Arbre à paroles / IF
  • Distribution: Maison de la poésie d’Amay (Belgique et Luxembourg). Librairie Wallonie-Bruxelles (France).
  • Genre: Poésie
  • Nombre de pages: 110 pages
  • ISBN: 978-2-87406-688-7
  • Parution: Novembre 2019
  • Prix: 15 €
  • Disponibilité: Disponible

Vivre au vingt et unième siècle est un texte unique en son genre : récit poétique interrogeant notre utilisation massive des nouvelles technologies, il se présente comme une plongée, une descente dans le tourbillon de ce quotidien ultra-connecté qui est le nôtre. Un quotidien où nous nous approchons sans nous toucher, où nos rencontres amoureuses se font en ligne et où nous partageons nos vœux d’anniversaire, le plus naturellement du monde, sur des messageries virtuelles. Mais ce qui est saisissant ici, c’est l’approche, ni technophile ni technophobe, mais bien plutôt ultra sensible : on est là, avec l’auteur, et l’on sourit parce que l’on se reconnaît dans ces tableaux qu’il peint, et parce que ces êtres sans repos, happés par ces lueurs et ces écrans, c’est nous, voilà, c’est nous en ce moment même, ici et maintenant. En se penchant sur un sujet a priori dénué de poésie, le tour de force d’Edgar Kosma est précisément de nous montrer que ce drôle de monde où nous vivons, n’en est pas moins rempli de beauté, de raisons de se réjouir et de tomber amoureux. Telle est la grâce d’un livre qui parlera à chacun d’entre nous : nous faire ouvrir les yeux sur ce que nous ne voyons plus, nous faire prendre un peu de hauteur et nous rappeler quelques vérités essentielles. Avant que tout ne cesse et ne s’efface, qui sait.

Extrait

C’était cette impression
Fugace, fugitive, furtive
Que les nouvelles technologies
Touchaient à leur fin
Alors qu’en fait
Qu’en savions-nous
Ce n’était peut-être
Que les balbutiements
D’une très longue histoire