• Auteur(s): Dominique Persoons
  • Éditeur: Memogrames
  • Distribution: Tondeur (Belgique). SODDIL (France).
  • Genre: Mythologie
  • Format: 16 x 24 cm
  • Nombre de pages: 248 pages
  • ISBN: 978-2-930698-68-7
  • Parution: Novembre 2019
  • Prix: 28 €
  • Disponibilité: Disponible

Certains mythes de l’Antiquité sont probablement basés sur des récits de « mort imminente » exactement les mêmes que les nôtres. Ainsi, s’expliqueraient le Paradis, l’Enfer, l’âme, le Dieu unique, nos divers «états d’âme»… Les prophètes seraient des revenants du Tunnel blanc et du Monde de la Lumière. Chaque être vivant aurait donc une particule de ce Soleil et de cette Lune dans son cœur. Ces deux Astres habitent en effet les songes des hommes depuis la nuit des temps et participent à leur imaginaire collectif. Mais pourquoi donc ? Que cherchaient nos aïeux quand ils observaient les quartiers de Lune ou mesuraient l’ombre du Soleil sur les cadrans solaires ?
La quête de Dominique Persoons commence à Rome, devant un sarcophage du IIe siècle de notre ère où ne figurent que deux effigies : un Soleil à gauche et une Lune à droite. Il pose ensuite un diagnostic sur les églises romanes, ne les observant pas en tant qu’œuvres d’art, mais comme des radiographies, qu’on scrute et qu’on déchiffre.
En « scannant » les moindres détails, il est arrivé à une conclusion évidente : au milieu de ces centaines de sculptures représentant Dieu, le Christ, les saints, le Paradis et l’Enfer…, le Soleil et la Lune sont partout, chargés de symboles, porteurs d’émotions fortes : le premier évoquant la volonté et la force, la seconde apportant la compassion, tandis que Jésus-Christ est le point de passage. D’évidence, les hommes sont les fils et les filles de ces deux astres constamment présents au fil des siècles !
Et l’auteur d’analyser la Madone des Tours, un tableau de Bramantino, la Joconde de Leonardo Da Vinci, les cartes des tarots, tous des témoins de l’alchimie de la Renaissance, reprise par le psychanalyste Carl Jung. Tout cela évoque à nouveau les expériences de « mort imminente », à mettre en parallèle avec des récits antiques qu’on disait fantaisistes, mais qui sont bien réels.
Des philosophes grecs de l’Antiquité à la psychanalyse contemporaine, des sculptures des tympans d’églises romanes aux peintures de la Renaissance, de l’astronomie babylonienne aux révélations divinatoires des cartes de tarot, on retrouve le questionnement constant des hommes face à leur destin : y a-t-il une échappatoire à la mort, au néant, à l’obscurité des Enfers ? La Lumière serait-elle promesse de survie ? Soleil et Lune sont-ils des repères incontournables guidant nos vies ?

Télécharger le dossier de presse du livre.