Né à Uccle le 21 juin 1952, régent littéraire de formation, Jean-Michel Aubevert tutoie la poésie depuis toujours. Familier des enchantements où se profilent les mondes ailleurs, amoureux des jardins où s’invite l’âme des jardiniers, musicien des mots, il y transcrit ses bonheurs, ses peines, ses révoltes.
Recueils : Nombre de Chienne (L’Arbre à Paroles, 1997). Enfant de son père (Le Rewidiage, 1999). Avec les petites filles (La Maison de la Gare, 1999). Dormeurs égalitaires (L’Amble, 2000). Les Enchantements (Le Coudrier, 2001). Abracadabra ! (Le Coudrier, 2001). Poème des lampes (L’Épi de Seigle, 2003). Notre patrie des schizophrènes (Le Coudrier, 2004). Cette eau si claire (Le Coudrier, 2005). Bestiaire ornithorynque (Le Coudrier, 2005). Chemin du dernier vivant (Le Coudrier, 2006). Chairs de peau (Le Coudrier, 2007). La Leçon d’écriture (L’Âne qui butine, 2007). Venir au jour (Le Coudrier, 2008). Les Utilités du rêve (Le Coudrier, 2011). De lanterne et d’améthyste(Le Coudrier, 2012).